Une nouvelle ère dans l’univers des berlines premium

Mercedes Benz Classe A 2018

Le marché automobile se dirige inexorablement, vers une automatisation de son utilisation. Outre les aides à la conduite qui deviennent de plus en plus présentes et « envahissantes » pour tout esthète de la conduite pure et noble, la digitalisation et l’apparition des écrans font de l’automobile un objet connecté plus qu’un moyen de locomotion. Derrière cette « course à l’armement » pour savoir lequel est le plus visionnaire, le plus avancé technologiquement, se cache une volonté de démontrer une ergonomie en pleine métamorphose. Tesla a bousculé les codes du genre, avec un intérieur tout droit sorti de la Silicon Valley et d’une certaine marque à la pomme… Les constructeurs historiques se rebiffent et comptent bel et bien démontrer leur ingéniosité et savoir-faire, en y apportant un soin particulier pour respecter les codes propres à leur blason.

Dans cette bataille à distance, Mercedes est le fer de lance de l’industrie automobile dite « traditionnelle ». Les dernières créations du constructeur à l’étoile ont permis de faire l’étalage de leur technologie, tout en y associant un soucis du design qui permet de fidéliser les amoureux de la marque, mais aussi conquérir une clientèle plus volatile. Rendre la technologie « plus accessible » dans une gamme de produits et de prix inférieure à des modèles tels que la CLS, voilà l’objectif affiché de la nouvelle Classe A !

Mercedes Benz Classe A Extérieur 2018

En 2012, naissait la précédente génération du modèle qui permit à Mercedes de renouer avec le succès, en dépoussiérant son image de marque « bon chic bon genre » destinée à une clientèle très mature (plus de 50ans). Ce modèle a créer un engouement et initié une restructuration totale de sa gamme, pour le succès qu’on lui connaît aujourd’hui (Mercedes étant le 1er constructeur premium mondial en 2017). Cette cuvée 2018 de la Classe A n’est pas révolutionnaire à l’extérieur, mais cette fois-ci à l’intérieur en entrant dans une nouvelle dimension en matière de connectivité et d’autonomie…

Mercedes Benz Classe A Arrière 2018

Véritable coup de maître (ou non… les ventes parleront pour elles) à l’image du I-Cockpit dans le dernier Peugeot 3008, la planche de bord de cette nouvelle Classe A détonne et met un coup de vieux à ses rivales directes, BMW Série 1 et Audi A3 en tête. Une dalle digitale prend place, et rend l’instrumentalisation digne d’un véhicule de segment supérieur. Proposé en différentes dimensions selon le niveau de finition choisi, le conducteur fait face à deux écrans lumineux par leur clarté et leur soucis du détail. Tactile ou piloté depuis le volant ou le Touch Pad optionnel, l’écran propose une multitude de paramètres rendant cette berline à la pointe de la technologie !

Mercedes Benz Classe A Intérieur 2018

Système de navigation avec réalité augmentée, système inédit MBUX utilisant l’intelligence artificielle et pouvant être contrôlé vocalement, mode de conduite semi-autonome très poussé, système d’évitement et de collision dernier cri… l’équipement est pléthore et surtout annonciateur d’un catalogue d’options tenant sur plusieurs pages. Au-delà de cet afflux considérable d’innovation pour un modèle qui se veut « grand public », l’esthétique n’est pas en reste puisqu’elle reprend ni plus ni moins que les lignes tendues de sa grande sœur CLS (il y a pire comme inspiration !).

Mercedes Benz Classe A Extérieur 2018

Cette cuvée 2018, qui sera présentée en première mondiale lors du prochain Salon de Genève, bouscule les codes établis et rend de plus en plus réel, la vision de l’automobile de demain : un concentré technologique pour une sécurité et un confort de déplacement optimal au service de l’usager. Ou bien une aseptisation du plaisir de conduite pour d’autres…

Publicités

Une légende ne meurt jamais : La Mustang Bullit

Ford Mustang Bullit

Ford tient à célébrer les anniversaires de ses modèles historiques avec un certain goût pour le néo-rétro. Après la réédition de l’iconique GT40 en 2017, un modèle est à l’honneur en ce début d’année 2018. Cette fois-ci, il s’agit d’une version qui a marqué le cinéma et mis en exergue une des premières courses poursuites de l’histoire sur grand écran. Deux monstres sacrés réunis dans une scène du film Bullit en 1968 à San Francisco, la Ford Mustang et Steve McQueen. De cette union est né le mythe de la Mustang Bullit…

50ans après l’originale, sur le salon de Détroit qui vient d’ouvrir ses portes et qui augure une année riche en nouveautés, la première surprise de cette nouvelle cuvée annuelle est un clin d’œil à une illustre glorieuse. La Ford Mustang Bullit 2018, est une magnifique réinterprétation de celle qui a fait rêver bon nombre de passionnés de la « Pony Car » ou de l’illustre acteur et pilote américain, tout en y intégrant les dernières technologies du catalogue. Cette digne héritière est avant tout une bête du bitume…

Ford Mustang Bullit

V8 de 5.0 litres développant 481ch, étriers de freins Brembo, boite manuelle reprenant le pommeau blanc de son aïeule (à une époque où la boîte automatique fait un trust), teinte « Dark Highland Green », soin apporté à l’échappement pour un son rocailleux des plus perçant ! L’alliage parfait de la modernité accouplée aux valeurs traditionnelles, pour un millésime déjà collector made in USA (cette édition spéciale ne sera probablement pas commercialisée en Europe).

Ford Mustang Bullit

Finalement, cette Mustang Bullit respecte en tout point ce qu’est le rêve américain dans sa forme la plus pure : une envie d’y goûter mais une barrière océanique et continentale qui doit être traversée au risque de la voir telle une illusion sans lendemain. Pour se donner bonne conscience, voici les premières images de la Bullit 2018, qui sera commercialisée l’année prochaine.

Une mise en scène hollywoodienne pour la nouvelle GTI

Tomer Sisley - Golf GTI Performance

Cinéma et automobile font en général bon ménage ! Surtout, quand il s’agit de films d’action mettant en scène des voitures pour le moins sportives… Mais cette fois-ci, pas d’Aston Martin ou autres Ferrari à l’horizon, mais bel et bien une voiture accessible à un public plus large. En effet, pour la promotion de son iconique Golf GTI, Volkswagen a décidé de voir les choses en grand.

Un clip de promotion est souvent l’occasion pour le constructeur, de mettre en scène dans un contexte valorisant son véhicule. Insolite, rationnel, spectaculaire, la différenciation permet aux marques de toucher la clientèle visée, par des campagnes promotionnelles de plus en plus recherchées. Volkswagen a souvent réalisé des campagnes marquantes, notamment lors du SuperBowl 2011 autour du thème StarWars et de Dark Vador, pour vanter les mérites de sa Passat de l’époque. Aujourd’hui, la filiale française du groupe VAG est dans la lumière…

Passat Super Bowl - Dark Vador

Le badge GTI est mythique et associé principalement à un modèle tout aussi iconique, la Golf. Cette association qui perdure depuis plus de 40 ans, est désormais sublimée par un fil d’action. L’acteur principal, Tomer Sisley, connu notamment pour son rôle dans Largo Winch, se retrouve dans une mission périlleuse où sa Golf GTI Performance se révèle son meilleur allié !

A la manière d’un James Bond utilisant tous les gadgets à sa disposition pour semer ses ennemis, ici Tomer Sysley utilise les aides à la conduite présentes sur cette Golf de dernière génération. Mode de conduite (en l’occurrence sport), régulateur de vitesse, maintien de trajectoire (Lane assist), aide au stationnement (park assist), cette Golf se révèle être le parfait allié pour se sortir de situations « complexes ».

Golf GTI Performance

Intitulé « Ce n’est pas du cinéma » en référence à cette Golf GTI Performance, ce spot télévisuel illustre parfaitement le caractère sportif et technologique embarqué au sein de ce véhicule. James Bond sera t’il convaincu par les qualités de ce modèle pour son prochain film ? Rien n’est moins sûr !

Le néo-rétro : un style de vie intemporel

Kawasaki Z900 RS

Dans cette course à la technologie et aux nouvelles innovations telles que la conduite autonome, une tendance vintage tel un phénix renaît de ses cendres si l’on pourrait dire, malgré qu’elle n’ait jamais totalement disparue de nos routes. Que ce soit à deux ou à quatre roues, les amoureux d’anciennes font de la résistance et poussent les constructeurs à s’inspirer d’anciennes gloires de leur histoire pour créer de nouveaux modèles inspirés du courant « néo-rétro ».

Kawasaki et Honda viennent de présenter leurs nouvelles créations pour le moins old school, lors du dernier salon de Tokyo auto et moto, alliant modernité et traditionalisme. Décryptage de ces créations qui vont en ravir plus d’un…

Après le succès de son inédit roadster Z900 (remplaçant de la Z800) commercialisé au début de l’année 2017, Kawasaki se devait de proposer un modèle dit « néo-rétro », entendez par là avec un style sentant bon les seventies. Face à une concurrence en ordre de marche, Yamaha en tête avec sa XSR 900 (sur base de MT-09) ou encore BMW et sa R Nine-T, le constructeur japonais a levé le voile sur la Z900 RS, pour Rétro Sport et descendante de l’illustre Z1 de 1972.

Kawasaki Z900 RS   Kawasaki Z1

Une abréviation qui résume bien le positionnement de cette machine qui emprunte le cadre, certes légèrement modifié pour une position de conduite moins sportive, les suspensions et le moteur de la Z900 classique, tout en y apportant des éléments vintage : un phare rond à l’avant à led du plus bel effet, un réservoir retravaillé « goutte d’eau » mais gardant la même contenance ou encore un tableau de bord à deux cadrans rappelant l’instrumentalisation de l’époque.

    Kawasaki Z900 RS    Kawasaki Z900 RS  

Cet ensemble se veut être le parfait allié pour les motards à la recherche d’une moto sécuritaire, performante et au design soigné et authentique comme pouvaient l’être les créations d’antan. Convaincu ? Pour les « bagnolards », voici une interprétation à 4 roues qui cette fois-ci devrait lever vos derniers doutes sur le style néo-rétro !

Honda a créé la surprise lors du dernier salon de Francfort en Septembre, avec la présentation de son concept Urban EV, future citadine 100% électrique prévue pour une commercialisation en 2019. Outre sa motorisation « nouvelle génération », c’est surtout par son style qu’elle détonne. En effet, lorsque l’on pense à l’électrification ou l’hybridation, ce sont plutôt des Toyota Prius ou Nissan Leaf qui nous viennent à l’esprit dans un premier temps.

Honda Concept Urban EV

Pour pouvoir attirer une nouvelle clientèle et pousser à l’achat « coup de cœur », le design se doit également d’être attractif et communicatif. C’est pourquoi ce concept chamboule les codes pré-établis jusqu’à présent, en y apportant une silhouette inspirée du néo-rétro et des éléments modernes tels que le rétro-éclairage bleuté synonyme d’électrification. Ce concept minimaliste et épuré, s’est vu rejoindre par une version dite « sportive », la Honda Sports EV qui est un coupé reprenant le design de sa devancière.

Honda Urban Concept Sports EV

Grâce à cette étude de style qui annonce des modèles de série très proches, l’électrification a finalement du bon. Ou quand le meilleur des deux mondes se réuni pour parvenir à un consensus total et attrayant aux yeux du client que nous sommes !

Honda Urban Concept Sports EV

Retromobile 2017 : des œuvres d’art aux yeux de tous

Mercedes CLK GTR AMG

Chaque année depuis 42 ans, le salon Retromobile retrace l’histoire du secteur automobile à travers ses plus beaux représentants. Véritable haut lieu de la passion artisanale et historique, la Porte de Versailles accueille en ses locaux jusqu’à dimanche, des centaines de véhicules qui ont en commun un passé glorieux dans leur genre.

Concept Peugeot SR1

Concept Peugeot SR1

Face à la dispersion de plus en plus importante des constructeurs généralistes lors de salons internationaux tel que le dernier Mondial de Paris, qui a vu notamment des constructeurs historiques tels qu’Aston Martin ou encore Bugatti ne pas participer à ce rendez-vous incontournable de la scène auto, Retromobile attire et se développe ! En effet, cette année le rassemblement occupe 3 halls ce qui est en soi inédit pour LE rendez-vous des amoureux du secteur.

Aston Martin DB5 - James Bond

Aston Martin DB5 – James Bond

De plus, ce qui est de plus en plus remarqué et apprécié des visiteurs, c’est la présence de marques généralistes au milieu d’associations, de clubs de passionnés. Le groupe PSA à travers l’Aventure Peugeot, Citroën Heritage et DS Heritage, ou encore Renault et la présence remarquée d’Alpine , en sont les parfaits représentants. Il est important pour les constructeurs, de mettre en avant son patrimoine et ainsi communiquer sur les valeurs et l’histoire que l’on essaie de retranscrire dans les véhicules actuels.

Renault Alpine

En effet, à l’heure où l’automobile se veut principalement technologique et perdant il faut bien l’avouer, de son caractère authentique, Retromobile met en avant des modèles d’exception, entre Mercedes 300 SL, Lamborghini Countach ou Honda NSX pour ne citer qu’elles. Une concentration exceptionnelle réunie jusqu’à dimanche, Porte de Versailles à Paris.

        Lamborghini Countach   Honda NSX

Une publicité qui vise juste : « The get away car »

Volvo V90 Cross Country

Les break « baroudeurs » sont pour bon nombre de pères de famille, le parfait alliage entre une vie traditionnelle et une opportunité de laisser libre court à ses envies d’évasion. A l’heure où les SUV affluent de toute part, représentant la première offre qui arrive dans l’inconscient de l’acheteur au moment de rechercher un véhicule typé « tout terrain », les break de chasse parviennent à tirer leur épingle du jeu. Volvo en fait la parfaite illustration, à travers sa dernière campagne télévisuelle intitulée « The get away car », vantant les mérites de la dernière Volvo V90 Cross Country.

Volvo V90 Cross Country

Le constructeur Scandinave, qui fête au passage les 20 ans de sa transmission intégrale AWD, inaugurée sur la Volvo 850 Break, est un digne représentant de l’esprit baroudeur chic qui se dégage de cette V90 des contrées battues. Plus encore qu’une A6 Allroad, sa concurrente directe, c’est ici l’ADN de ce modèle qui se dégage et qui invite au passage à vivre l’instant présent en redécouvrant ses passions.

Volvo V90 Cross Country

Ayant pour fond sonore le discours « Live Fully Now » (Vivre pleinement maintenant) du philosophe Allan Watts, invitant à vivre le moment présent et ne pas envisager le lendemain, cette V90 Cross Country représente le parfait outil pour allier priorités et plaisirs.

Volvo n’en est pas à son premier coup réussi, ayant notamment attirer Zlatan Ibrahimovic pour la campagne « Made by Sweden » ou encore en créant le buzz pour sa section « Trucks » avec Jean-Claude Van Damme, réalisant un grand écart entre deux camions.

Entre patriotisme, humanisme et découverte de soi, la communication de Volvo est calibrée et témoigne de ses orientations. Pour vous en convaincre, voici le dernier sport « The get away Car »…

BMW fait son cinéma

The Escape Affiche

Soyons pour le moins impartial force est de constater, que s’il existe dans le milieu automobile une marque qui a su se montrer ouverte au monde culturel et à ses divers aspects, c’est bel et bien BMW. De par son histoire et la multitude de produits qu’elle a su produire et développer, la marque bavaroise est hétéroclite à plus d’un sens !

Nous connaissions BMW pour ses talents de motoriste, sa gamme de moto reconnue à travers le monde mais saviez-vous que le constructeur avait créé sa propre production cinématographique ? Eh bien oui, depuis 2001 et une saga intitulée « The Hire » produite par BMW Films s’il vous plaît, dans laquelle plusieurs courts-métrages au nombre de 8 pour être précis, ont été développés afin de mettre en exergue les produits estampillés BMW.

The Hire - Star ft Madonna

The Hire – Star ft. Madonna

X5, Z3, Z4 ou encore la Série 5 qui a tenu une place de choix dans diverses réalisations maison, tous ces véhicules ont été l’allié d’un conducteur incarné par Clive Owen (Sin City, Blood Ties) dans lequel ce « Driver » à la sauce Jason Statham dans le Transporteur, convoite des personnes dans différents cas de situations. De nombreux guests ont participé à ces mini-films tels que Madonna dans « Star » ou encore Dakota Fanning (Man on Fire) et Jon Bernthal (The Walking Dead) dans le dernier opus dénommé « The Escape ».

The Escape - BMW Série 5

Ce 9ème court métrage a pour héroïne la dernière Série 5, qui se voit doter dans la vidéo d’un V6 de 340ch dans version 540i. Cette mini-série 7 embarque tout un arsenal technologique qui la conduit inexorablement vers la conduite autonome, avec des lignes plus dynamiques et une agressivité accrue qui lui confèrent un caractère sportif adéquat dans le contexte présent (cf vidéo).

Vous l’aurez compris, il s’agit ici d’un joli coup marketing de la part du constructeur à l’hélice, qui pour présenter son nouveau modèle n’hésite pas à la mettre en scène dans un film à sa gloire. Ce type de communication prouve bel et bien que BMW est une marque émotionnelle, qui tend à associer passion et sportivité à travers le cinéma, qui en est son plus bel ambassadeur.

The Escape - BMW Série 5

Pour vous faire une idée des prestations offertes par cette nouvelle Série 5 et avant de la découvrir en réel lors de sa commercialisation au mois de Février 2017, voici le dernier opus cinématographique de BMW Films intitulé « The Escape ». Bon visionnage !

L’appellation CXPERIENCE : nostalgie des années fastes ou vision conquérante pour Citroën ?

Citroën Concept-car CXPERIENCE

La marque aux chevrons a créé une certaine attente cette semaine en présentant un concept inédit baptisé le « CXPERIENCE ». Véritable coup de maître à un mois du Mondial national qui se tiendra du 1er au 16 Octobre prochain (article à venir de présentation), Citroën souhaite à travers cette œuvre proposer une étude de style qui laisse présager ce que la marque proposera dans les années à venir.

Il est loin le temps où Citroën était LE constructeur haut de gamme à la française au siècle dernier. Véritable institution adoubée par la présidence française au moment de sélectionner son véhicule de déplacement (DS, SM ou encore CX), Citroën vantait les mérites de ses voitures luxueuses notamment grâce à un confort révolutionnaire pour l’époque.

Citroen DS présidentielle Citroen SM présidentielle

Depuis, la marque d’André Citroën connu une période difficile, voyant sa cousine Peugeot la dépasser dans le registre du plaisir de conduite et de l’attractivité. Le plan instauré par la nouvelle gouvernance du groupe PSA, souhaitant positionner Citroën comme étant la marque grand public et plus accessible face à DS et Peugeot, serait finalement un « trompe l’œil » s’il est tenté de dire.

En effet, le nouveau slogan « Be different, Feel good» amène à imaginer que la marque aux chevrons ne délaisserait pas le confort au sein de ses véhicules mais, serait l’argument de proue pour conquérir une nouvelle clientèle. Associer une image créative, tendance et originale, tout en apportant le concept « Citroën Advanced Comfort » comme pierre angulaire de sa nouvelle philosophie, le constructeur compte se démarquer par des produits innovants sans renier le « luxe » qui a su faire de Citroën une marque à part entière et appréciée dans le paysage automobile français.

Citroën CXPERIENCE

Intérieur Concept « CXPERIENCE »

Ce concept-car est donc une « préface » pourrions-nous l’appeler ainsi, entre une future grande berline aux chevrons associée à un éventail de technologie qui constituera l’ADN des véhicules de la gamme dans les années à venir. La nouvelle génération de la C3 apportera son lot d’originalité et de « créativité colorée », la CXPERIENCE de série elle sera une certaine réincarnation de la voiture du peuple mais mise au goût du jour pour la génération actuelle qui recherche digitalisation, confort et respect de l’environnement à travers des motorisations peu gourmandes en C02.   

Citroën CXPERIENCE  

Citroën a créé un concept qui préfigure aussi bien l’avenir de sa gamme, mais également les éléments de réponse à la question du bien-être qu’elle souhaite apporter à ses utilisateurs.

En attendant la découverte physique sur son stand, Citroën a publié une première vidéo présentant ce concept.

L’automobile de luxe excentrique : le Gumball 3000

Gumball 3000

Depuis près de deux décennies désormais, un rallye un peu particulier sillonne le monde chaque année durant 8 jours et met aux prises les plus rarissimes et onéreux véhicules existants. Son nom de code le « Gumball 3000 », véritable course des fortunes les plus importantes qui existent, passionnées d’automobiles et avides d’en découdre autour d’un principe majeur : le « m’a tu vu » le plus total !

En effet pour participer à ce road trip fondé par un certain Maximillion Cooper en 1999, mieux vaut avoir un compte en banque à plusieurs chiffres et un certain goût du paraître prononcé. Le droit d’entrée se compte en milliers d’euros, comprenant la prise en charge lors des étapes qui se déroulent dans les plus beaux hôtels et boîtes de nuit présentes sur le parcours. S’ajoute à ce tarif initial, le fait de posséder un véhicule qui demande un certain niveau de prestations sportives et de luxe conformes au standing de l’épreuve, dépassant allègrement les 100 000€.

gumball 3000

Les plus prestigieuses marques sont représentées (Bugati, Koenigsegg, Lamborghini, Aston Martin, Ferrari etc…) conduites par des VIP issus des milieux professionnels les plus lucratifs tels que la musique (Jamiroquai, le Dj Afrojack et le Dj Xzibit), les sports automobiles (Lewis Hamilton, David Coulthard, ou encore le skieur freestyle Jon Olsson connu pour ses réalisations automobiles de l’extrême) et du monde du showbizz, tel que David Hasselhoff officiant en tant que maître de cérémonie pour l’édition 2016.

Gumball 3000 David Hasselhoff

Parant leur véhicule d’autocollants les plus visibles possibles (souvent de sponsors qui rémunèrent très lucrativement pour s’afficher lors de cet évènement), ne négligeant pas à apporter des touches clinquantes de doré et de chrome du plus bel effet ; ou pas chacun aura son opinion sur le sujet ; ces VRP de luxe poussent leur bolides malheureusement très souvent au-delà des limites autorisées. Rappelons que cette course a lieu sur les routes publiques des pays qu’elle traverse, ce qui signifie une obligation de respecter les lois de sécurité routière en vigueur théoriquement.

gumball 3000

Le Gumball 3000 est une course à étape, qui selon les dires de son fondateur est « un voyage sur la route ». Cette façon de voir n’est cependant pas celle de tous les concurrents, qui sous l’emprise parfois d’alcool et stupéfiants consommés lors de la soirée précédente, accompagnés d’une vitesse inadaptée à celle des automobilistes sur la route, a causé des accidents entraînant même la mort de personnes extérieures au rallye.

gumball 3000 crash mortel

Cette mauvaise réputation de rassemblement sous le signe de l’excès et de l’inconscience de ses participants, ne cause néanmoins aucun tort à sa popularité. Preuve en est ces derniers-jours, lors notamment du départ de l’édition 2016 à Dublin le 30 Avril qui doit rallier ce vendredi Bucarest, des dizaines de milliers de personnes se sont massées pour venir voir le départ et entendre des moteurs rutilants.

gumball 3000 fans

Cette course pour tout amateur de voiture passion est un rêve, mais devrait selon moi, prendre la forme d’un Tour Auto par exemple, avec des étapes sur routes fermées ou sur circuit afin de rendre à cet évènement, la sécurité qu’il doit à ses participants et plus généralement à chaque automobiliste.

Pour résumer l’esprit Gumball, voici une vidéo présentée par Mister David Coulthard en personne, ayant lieu lors de l’étape dans le parc d’attraction Europa Park en Allemagne.

« L’automobile passion » à son paroxysme

Bugatti Chiron Salon de Genève 2016

L’art automobile n’est pas mort, pour les derniers sceptiques le salon de Genève est venu confirmer l’état d’esprit global du secteur haut de gamme et luxe de la branche. Véritable lieu de haute joaillerie pour les modèles à 4 roues, le rendez-vous helvétique a encore une fois démontré son statut de salon 5 étoiles par excellence. Quelques pépites ont été présentées et témoignent de l’amour intact que l’on porte pour ce type de véhicules si particuliers.

Elle était annoncée comme étant la star à plus d’un titre de ce cru 2016, elle n’a pas failli loin de là ! La remplaçante de l’illustre Bugatti Veyron, avec pour nom de code Chiron, a époustouflé son auditoire, tant d’un point de vue technique qu’esthétique. Se revendiquant comme étant la voiture de série la plus puissante n’ayant jamais été construite, la Chiron dispose d’une armature en forme de C, reprenant son patronyme et apportant un gain de performances et d’aérodynamisme non négligeable. 1500 chevaux, une vitesse de pointe de 420km/h et un 0 à 300km/h en seulement 6,5secondes, pas de doute, cette Bugatti est la digne représentante de la caste des hypercars.

        Bugatti Chiron Bugatti Chiron intérieur

Restons dans le haut du panier, avec un anniversaire célébré en grande pompe, les 100 ans  de la naissance du fondateur de la marque au taureau le plus célèbre, Ferrucio Lamborghini. Basée sur une Lamborghini Aventador, la Centenario (centenaire en italien) se veut élitiste avec une offre de 20 coupés et 20 roadsters, toutes vendues au prix unitaire catalogue de 1,75 millions d’euros hors taxe, et bien entendu qui ont toutes trouvées preneur avant même leur présentation mondiale.

Lamborghini Centenario

Ces deux modèles, qui malheureusement atteignent des sommets budgétaires, ont néanmoins étaient accompagnés de GT « plus accessibles » pourrait-on dire. L’une des plus attendues est sans conteste la dernière-née d’Aston Martin, la DB11. Signe d’un renouveau aussi bien en termes de design que de motorisation et de technologies embarquées, ce nouvel avion de chasse britannique dépoussière les classiques de la marque et préfigure le style des futurs modèles du constructeur de Gaydon.

 Aston Martin DB11 Aston Martin DB 11

Du côté de chez Porsche, impossible de passer outre la 911 R ou Racing, incarnation de la « Porsche des puristes » par excellence. Reprenant le moteur de la 911 GT3 RS, la cylindrée est accouplée à une boite manuelle 6 rapports, véritable retour aux sources et synonyme de conduite pure. Limitée à 991 exemplaires, nul doute que sa rareté en fera un modèle à part dans la famille des 911 du constructeur de Stuttgart.

Porsche 911 R

Pour terminer ce chapitre GT, finissons avec une note de grâce et une ligne à couper le souffle, directement venue des ateliers de Maranello. La remplaçante de la Ferrari FF, la GTC4 Lusso, est la nouvelle « familiale » de la marque au cheval cabré. Avec un V12 retravaillé et atteignant 690 chevaux, la Ferrari des montagnes (du fait de son coffre et de ses 4 places) a de quoi gravir quelques sommets !

Ferrari GTC4 Lusso

Notre coup de cœur finalement, et n’y voyez aucune forme de chauvinisme, est le concept-car E-Tense de DS, de par sa beauté extérieure, mais également sa motorisation 100% électrique. Forte de 402 chevaux, ce coupé racé sportif, qui rappelle au passage l’implication de la marque française dans le championnat de Formule E, préfigure un futur modèle au sein de sa gamme d’ici à 2020.

   Concept E-Tense DS Concept E-Tense DS

Ces diverses nouveautés, auxquelles on pourrait aisément ajouter la radicale Jaguar F-Type SVR et ses 575 chevaux, ou bien encore le sculptural coupé LC 500h de Lexus, témoignent de la richesse de l’offre liée à une demande toujours aussi importante et diversifiée en matière de luxe automobile, mêlant nouvelles technologies (électrique, hybridation) et retour aux fondamentaux du plaisir de conduite.

Le « old school » n’est pas mort, comme vous pouvez le voir dans la vidéo de promotion de cette dernière version de la mythique 911 !